Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Paroles d'auteurs

Enfants de la nuit

Jean-Pierre Pouzol
p. 235-236

Dédicace

À la mémoire des huit enfants juifs du Lot livrés aux nazis le 2 septembre 1942.

Texte intégral

Enfants de la nuit qui brûlez dans les fours
je marche avec le feu et la fumée de vos corps
je marche avec vos rêves et vos rires carbonisés

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

enfants de la nuit noyés dans un profond sommeil
vous surgissez en nous
comme l’espoir en sang dans la cave du temps

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

enfants de la nuit
étendus dans nos rêves
comme un pain de grotte

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

enfants de la nuit
couchés dans la lumière immobile
comme un bloc d’angoisse qui cogne la porte
qui cogne
depuis tant d’années

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

enfants de la nuit
je voudrais pouvoir crier votre illimité
je voudrais pouvoir crier votre immense espoir
et crier
crier que rien de tout ça n’a eu lieu

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

je voudrais pouvoir vous étendre
dans des mots vivants
et chanter votre infini

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

mais je suis là dans un trou
d’angoisse brute
pour chaque jour qui commence

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

et je suis là dans la bouche qui marche la nuit
et je suis là sous la douche qui crache la suie
et je suis là sous la lune d’os qui hurle vos rêves
et je suis là naufragé parmi les naufragés des fours
et je suis là dans l’incendie immense de votre martyr

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

enfants de la nuit
je voudrais pouvoir chanter un espoir illimité
mais je n’entends que vos rires carbonisés

    le soleil aboie
    pour tous les enfants morts

        

Poitiers, 21 février 2002, Caminel, 27 février 2002,
dans La porte de proie, poèmes oraux, à paraître.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Pouzol, « Enfants de la nuit », Cahiers d’études italiennes, 1 | 2004, 235-236.

Référence électronique

Jean-Pierre Pouzol, « Enfants de la nuit », Cahiers d’études italiennes [En ligne], 1 | 2004, mis en ligne le 15 mai 2006, consulté le 20 août 2017. URL : http://cei.revues.org/972 ; DOI : 10.4000/cei.972

Haut de page

Droits d’auteur

© ELLUG

Haut de page