Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Comptes rendus de lectures

Vial Éric, De Capitani-Bertrand Patrizia, Mileschi Christophe (éds), Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Actes du colloque de Grenoble (25-26 février 2005)

Grenoble, Publications de la MSH-Alpes, 2008
Claudia Zudini
p. 401-402
Référence(s) :

Vial Éric, De Capitani-Bertrand Patrizia, Mileschi Christophe (éds), Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Actes du colloque de Grenoble (25-26 février 2005), Grenoble, Publications de la MSH-Alpes, 2008, 287 pages.

Texte intégral

1Complétant la bibliographie critique existant déjà en Italie, cet ouvrage collectif apporte de nouveaux éclairages sur la vie et l’œuvre de l’homme politique et écrivain Emilio Lussu, qui, tenté dans un premier temps par une conciliation avec le fascisme, en devient un des plus farouches adversaires, participant, entre autres, à la fondation du groupe libéral-socialiste activiste « Giustizia e Libertà » et du « Parti d’Action ». Parmi les différentes approches de son œuvre, une place de choix est accordée à la traduction cinématographique de son livre de souvenirs (Un anno sull’Altipiano, 1938) : ainsi, Laurent Scotto, Oreste Sacchelli et Olivier Forlin examinent le célèbre film de Rosi Uomini contro (1970), en le confrontant respectivement au contexte chronologique immédiat, à l’universalité incontestable de son message, à sa réception en France. D’autres interventions rendent compte de la valeur de la représentation de la première guerre mondiale dans les pages de Un anno sull’Altipiano (Stefano Magni), du rôle de Lussu dans le « sardisme » à cette même époque (Margherita Marras), de la mise en écriture de la montée du totalitarisme que Lussu propose dans l’écrit autobiographique de 1933 Marcia su Roma e dintorni (Stéphanie Laporte, Alain Sarrabayrouse). En ce qui concerne la période suivante, celle de la Résistance de Lussu en France, l’examen de prises de position de l’écrivain au sein de « Giustizia e Libertà » (Brando Fornaciari, Leonardo Casalino) ainsi que de l’antifascisme en exil (Éric Vial) est complété par la présentation d’un texte méconnu de Lussu, consacré à l’absence de défense de Rome à l’automne 1943 (Renzo Ronconi). L’étude de l’activité politique de Lussu dans l’Italie libérée et républicaine (Frédéric Attal) et le poids de son héritage (Marie-Françoise Zana-Régniez, Claude Ambroise, Luisa Maria Plaisant) concluent un ouvrage qui reconnaît et illustre à la fois le témoignage politique et humain de l’expérience de Lussu et la qualité stylistique de son écriture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudia Zudini, « Vial Éric, De Capitani-Bertrand Patrizia, Mileschi Christophe (éds), Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Actes du colloque de Grenoble (25-26 février 2005) », Cahiers d’études italiennes, 7 | 2008, 401-402.

Référence électronique

Claudia Zudini, « Vial Éric, De Capitani-Bertrand Patrizia, Mileschi Christophe (éds), Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Actes du colloque de Grenoble (25-26 février 2005) », Cahiers d’études italiennes [En ligne], 7 | 2008, mis en ligne le 15 novembre 2009, consulté le 28 mai 2017. URL : http://cei.revues.org/960

Haut de page

Auteur

Claudia Zudini

Du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© ELLUG

Haut de page