Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

L’Orient : de l’aversion à la peur

E. S. Piccolomini et les Turcs : l’Europe face à son ennemi

E. S. Piccolomini e i Turchi: l’Europa di fronte al suo nemico
E. S. Piccolomini and the Turks: Europe against His Enemy
Serge Stolf
p. 105-117

Résumés

Au xve siècle, l’avancée ottomane en Europe est une réalité menaçante pour le continent chrétien. À partir de la chute de Constantinople et de l’Empire byzantin en 1453, la correspondance et plusieurs écrits d’Enea Silvio Piccolomini analysent cette politique d’expansion comme un danger pour les fondements culturels et spirituels de l’Europe. Les Turcs deviennent « l’ennemi » de la civilisation. Ils sont dépeints par Piccolomini, à la suite d’autres humanistes, comme les nouveaux barbares : cette altérité permet de mieux définir l’identité européenne, héritière de Rome et de la Chrétienté.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2017.

Aperçu du texte

Le titre choisi pour cette brève étude, dans son raccourci, met en jeu une situation de conflit — celle de l’avancée militaire ottomane en terre d’Occident au xve siècle — et un interprète de ce conflit, Enea Silvio Piccolomini, Siennois d’origine, humaniste aux intérêts éclectiques, poète, historien de l’Europe et, partiellement, de l’Asie, passé à l’état ecclésiastique, cardinal, puis pape (sous le nom de Pie II) de 1458 à 1464. Il inscrit également les jugements de Piccolomini sur les Turcs dans des perspectives polémiques (comment pactiser avec une idéologie conquérante ?), géopolitiques et géoculturelles. Il faut également ajouter le rôle éminent dont s’investit l’Église — le Siège romain — dans ce conflit. La réalité vécue par Piccolomini-Pie II, et par nombre de ses contemporains — avec plus ou moins d’acuité intellectuelle ou politique, selon les intérêts en jeu — est celle d’une guerre, et d’une confrontation avec l’Autre, identifié d’abord comme une altérité menaçante et, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Serge Stolf, « E. S. Piccolomini et les Turcs : l’Europe face à son ennemi », Cahiers d’études italiennes, 21 | 2015, 105-117.

Référence électronique

Serge Stolf, « E. S. Piccolomini et les Turcs : l’Europe face à son ennemi », Cahiers d’études italiennes [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 25 juin 2016. URL : http://cei.revues.org/2696

Haut de page

Auteur

Serge Stolf

Université Grenoble Alpes

Du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© ELLUG

Haut de page